L'association Arkae

Depuis une trentaine d'années, Arkae s'attache à promouvoir le patrimoine d'Ergué-Gabéric. À sa création, elle s'est donné les objectifs suivants :

  • Valoriser le patrimoine bâti.
  • Collecter la mémoire écrite et orale pour la constitution d'archives sur la commune.
  • Valoriser la mémoire vivante par l’édition, les expositions et rencontres.
  • Intégrer les nouveaux arrivés dans la commune.
  • Impliquer la population pour la mise en valeur du patrimoine commun.
  • Participer au rayonnement de la commune par ses racines fortes.

Arkae compte aujourd'hui une centaine d'adhérents.  




L'histoire d'Arkae

1990 | Naissance de l'association
Les passionné(e)s du patrimoine et de l’Histoire locale d’Ergué-Gabéric créent l’association en 1990. C’est la suite logique de deux actions fortes menées précédemment. Depuis 1979, une commission extra-municipale de recherches historiques travaillait sous l’impulsion de Pierre Faucher à valoriser le patrimoine et à l’expliquer notamment dans le bulletin municipal. En 1989, une association spécifique « Kerdévot 89 », s’est constituée autour d’un événement phare de la vie culturelle gabéricoise : les 500 ans de la chapelle Notre-Dame de Kerdévot.

1990-2000 | L'action sur le patrimoine bâti
Le premier président, Raymond Lozac’h, fédère autour de lui une bonne centaine de passionnés qui mèneront à bout plusieurs gros chantiers : la rénovation du calvaire de Croaz-Spern, la réalisation des vitraux contemporains de Kerdévot (1995), la participation à la reconstruction du clocher de la chapelle Saint-Guénolé. Parallèlement l’association se mobilise pour faire connaître l’œuvre de Jean-Marie Déguignet, Les Mémoires d’un paysan Bas-Breton, 40 cahiers de 100 pages qu’il faut saisir, vérifier, trier, de façon à établir le texte définitif, sous la houlette de Bernez Rouz. Le succès du livre est un très fort encouragement pour tous les bénévoles.

2000-2005 | Le temps des emplois-jeunes
Grâce à une collaboration sans faille des municipalités successives d’Ergué, Arkae a pignon sur rue et s’installe dans l’ancienne école communale. Le succès du livre de Déguignet permet de recruter deux emplois jeunes : Norbert Bernard, qui valorisera l’œuvre complète du plus célèbre des paysans gabéricois par un site et des livres, et Gaëlle Martin, qui organise la collecte de la mémoire gabéricoise. C’est plus de 1200 photos collectées, plus de 10 000 documents sur l’histoire d’Ergué. Cette documentation permettra d’alimenter le Keleier, bulletin bimensuel qui a déjà dépassé les cent numéros. Elle donnera corps également à plusieurs expositions : « Cent ans d’Ergué », « Mille ans d’Ergué », « Les associations d’Ergué », « Helmut Homilius »...

Depuis 2005 | Le temps des publications
L’extrême richesse des ressources patrimoniales recueillies a mobilisé l’association autour d’une valorisation de la mémoire gabéricoise et surtout une mise en perspective des documents collectés. C’est la naissance de la maison d’édition. À ce jour 22 livres ont été publiés : témoignages, récits de guerre, biographies, monographies, études historiques, guide de ballades, un travail de longue haleine qui est loin d’être terminé. Arkae crée à partir de 2008 quatre rendez-vous par an, baptisés café-histoire. Une rencontre conviviale ou des historiens d’ailleurs viennent mettre en perspective les évènements qui ont touché la société gabéricoise. L’Histoire locale est loin d’un enfermement. À travers la destinée de nos compatriotes, c’est la grande Histoire du monde qui affecte aussi la vie d’ici.



Le bureau

Le président :  François Ac’h
Le vice-président : Bernez Rouz
La secrétaire de bureau : Marie-Thérèse Kerbourc’h
Le trésorier : Georges Le Nerrant



Les permanences
 
Du lundi au vendredi, de 9 h 15 à 12 h 45, nous vous accueillons à l’Espace Déguignet d’Ergué-Gabéric, 3 rue de Kerdévot, au 2e étage.
L’équipe tient aussi un stand au marché de Kerdévot tous les étés.