S'abonner à la newsletter

Nous avons 44 invités en ligne
 
Association Arkae
3 rue de Kerdévot
29500 Ergué-Gabéric
02 98 66 65 99
 

 

Cahier d'Arkae n°10 : Etienne Le Grand : un regard breton dans la Grande Guerre

Etienne Le Grand : un regard breton dans la Grande Guerre

Jean-François Douguet

Cahier d'Arkae n°10
Editions Arkae
95 pages
Publication : octobre 2007.
ISBN 978-2-917877-01-2.
Prix 18 euros.
 
Etienne Le Grand, le fantassin-photographe.

Né à Ergué-Gabéric, près de Quimper, en 1885, Etienne Le Grand est employé chez le célèbre photographe et éditeur de cartes postales Joseph Villard lorsque la guerre éclate. Comme tous ceux de sa génération, il s’en est allé la fleur au fusil en août 1914, mobilisé dans le 318e régiment d’infanterie.

Après les premiers mois d’une mortelle guerre de mouvements durant laquelle il se distingue à la tête de sa section, le front se stabilise.
L’armée propose alors à Etienne Le Grand de troquer son fusil contre un appareil photo. C’est ainsi que lorsque les combats le lui permettent, il photographie les champs de bataille, les ruines, les tombes de ses camarades...
 
Durant les repos il immortalise ses compagnons, individuellement ou par groupes locaux, les états-majors, les sous-officiers, les compagnies, les professeurs, les infirmiers... Ainsi réalise-t-il, au gré de ses affectations, un véritable reportage, montrant la vie de l’arrière, l’intendance, les loisirs, les corvées, entrecoupés d’exercices et de remises de décorations, les hôpitaux, le temps de la prière et du recueillement, les visiteurs de marque, sans oublier les chefs.
 
Après la guerre ces photos vont faire le bonheur de beaucoup d’anciens combattants, leur remémorant quelques souvenirs, bons ou mauvais, atténuant aussi de profondes douleurs familiales en conservant l’image d’un proche disparu.
Aujourd’hui jaunies, écornées, elles sont encore pieusement conservées dans nombre de familles.